Juste une question de couture …

Comme nous le savons, si nous sommes ce que nous sommes c’est parce que nous avons été conditionnés par une certaine éducation. Ainsi l’éducation que nous avons reçue est elle-même dépendante d’une culture. Or, d’un point de vue épistémologique la culture est une construction.

En effet, que l’on se sente proche de la théorie de Lamarck sur l’adaptation de l’espèce à l’environnement ou de celle de Darwin sur la sélection du plus fort, l’un et l’autre nous permettent de considérer la culture comme étant un élément transmis, bien que subissant au cours du temps des transformation. De fait, la culture peut alors dans un premier temps évoluer, mais aussi devenir stagnante et irréversible par la suite. Alors certaines choses peuvent devenir taboues …
C’est ce que l’on peut constater notamment dans le domaine de l’habillement et particulièrement celui de l’homme. Et oui, pour ceux qui me connaissent un petit peu (mes chers co-blogueurs!) je vais aborder le thème de la JUPE POUR HOMME.

Stop au sexisme (oui, il peut aller dans les deux sens, en voici la preuve !) : en effet, vous me direz des idioties du genre « un homme en jupe, mais ça va pas la tête, c’est bon pour les homos » … Et c’est ici que l’on constate l’importance du poids de la culture : combien d’entre vous peuvent concevoir soit de porter une jupe (pour les hommes), soit d’apprécier un homme en jupe (pour les filles) ? Pour moi, le cap est franchi, j’apprécie déjà depuis longtemps de voir des hommes en jupe, franchement quoi de plus sexy ?

Vous me direz également que depuis toujours l’homme porte le pantalon, et que la jupe est réservée aux femmes. Rien de plus faux, puisque le pantalon n’a été défitivement adopté par les hommes qu’au 18ème siècle. Rappelez vous … les grecs ne portaient-ils pas la tunique ? les romains la toge ou la jupette pour les combats (huuuuuuuuuuum les jambes de Russel Crow dans Gladiator) ? les japonais et le kimono ? les écossais et le kilt ? Vous me direz « c’est du passé, ce sont d’autres cultures ». Alors, que faites vous de nos preux chevaliers qui portaient des tuniques et autres robes ? Et plus proche de nous, n’y a t’il pas des exemples d’hommes en jupe ou plutôt en robes qui vous viennent à l’esprit ? Moi si, bien entendu ! Je vous rappellerai donc que les hommes d’église ainsi que les magistrats portent la robe.

Non l’histoire n’est pas seulement du passé, elle peut aussi être source d’avenir… A bas nos constructions mentales actuelles, notre soit disant culture qui nous empêchent de profiter d’un bonheur simple et bien agréable à l’oeil (et au toucher !). Revenons à la jupe pour homme et faisons fi des préjugés sexistes.

Et puis d’abord messieurs, d’un point de vue purement physiologique, la jupe semble beaucoup plus adaptée. Oui oui, je vous parle bien d’un problème que les filles ne connaissent pas avec les pantalons ! Une couture placée au mauvais endroit n’est-ce pas parfois pénible ? Alors qu’ avec une jupe, vous disposeriez de tout le confort nécessaire à la préservation d’un bien que vous avez tendance à considérer comme fort précieux ! Messieurs, pensez à votre descendance … revenez à la jupe !

Je clos ici mes réflexions esthético-épistémologico-historique et je vous laisses poursuivre vous même un chemin vers une autre pratique vestimentaire, et surtout vous débarrasser de la trop forte influence de la culture bien pensante de notre société occidentale…

Quelques liens :
Missing Sign : jupe pour homme
Alternative Fashion
AMOK

3 Réponses so far »

  1. 1

    bruno said,

    Merci pour de partager avec nous l’idéologie nouvelle de la jupe pour homme. Longue vie à ton site !!!!!!!!
    Bruno.
    http://www.jupe.be

  2. 2

    Rêves de Loire said,

    Je suis assez d’accord avec ce qui est dit dans cet article ! Mais faire avancer les normes sociétales établies n’est pas une chose simple !
    Et j’avouerai que d’imaginer mon petit ami en jupe me fait sourire … ceci dit, si la jupe est bien coupée …. 🙂
    A quand la soirée jupe pour les hommes en discothèque ? lol

  3. 3

    Brainman said,

    Après avoir franchi le pas, on ne le regrette pas.Le tout est juste de bien choisir ce qu’on va porter. Tant qu’on évite les imprimés à fleurs, les frou-frous, la dentelle et les volants, ou les couleurs trop flashy, ça passe.
    Un trend ne se remarquera quasiment pas, et seul un oeil aguerri verra que ce n’est pas un pantalon.

    Ce n’est pas le vêtement qui fait l’orientation sexuelle, ou l’appartenance sexuelle. Diriez-vous à un écossais qu’il fait efféminé dans son kilt. Il n’y a qu’à regarder Sean Connery. En plus, il a été prouvé que les Ecossais sont plus fertiles que n’importe quels autres Européens (sauf peut-être les Grecs qui portent encore la fustanelle).

    Il y a encore quarante ans, il était indécent pour une femme de porter un pantalon. Seules certaines lesbiennes osent affirmer bien fort qu’elles rejettent la jupe pour marquer leur préférence sexuelle. Mais attention, je ne dis pas non plus qu’une femme ne portant que des pantalons l’est forcément.

    L’abandon de la jupe pour homme est venu de concert avec le fonctionnalisme occidental. La plupart des activités agricoles et industrielles ont nécessité l’emploi de vêtements appropriés pour le travail, ne risquant pas de se prendre dans la moissonneuse-batteuse ou dans la machine-outil (mais dans ce cas, pourquoi certains ouvriers portent-ils des blouses jusqu’au genou ?).
    Certains sociologues, comme Pierre Bourdieu,avaient assez bien analysé les réticences, même si la posture de Bourdieu est celle du sociologue holiste (NB : ne pas classer Bourdieu comme sociologue holiste, il navigue sur plusieurs paradigmes)

    http://www.homme-moderne.org/societe/socio/bourdieu/Btele983.html

    Petite remarque amusante : les femmes n’ont toujours pas le droit de porter le pantalon en public, sauf autorisation préfectorale, et un policier un peu à cheval sur les principes pourra dresser un procès-verbal. Ca n’a jamais été supprimé.

    Il est avéré que les idées évoluent plus vite que les mentalités. Pour l’instant, le port de la jupe par les hommes est encore au stade confidentiel, restreint à la sphère de l’intime. Il y a fort à parier que dans 50 à 60 ans, on se posera moins la question, voire même qu’on en rie dans 100 ans.

    Que ce soit pour le bien-être, le confort, ou tout autre raison, il n’y a plus qu’à franchir le pas.


Comment RSS · TrackBack URI

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :